« ON A RETROUVÉ L’HISTOIRE DE FRANCE » un essai de Jean-Paul Demoule

Jean-Paul Demoule est archéologue, préhistorien et professeur émérite à l’université de Paris I. Il a été président de l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) de 2002 à 2008. Le titre complet du livre « On a retrouvé l’histoire de France – Comment l’archéologie raconte notre passé » en éclaire le sujet.

Jean-Paul Demoule livre dans cet essai, une vision passionnée et personnelle de l’histoire de France, vision construite à partir des découvertes récentes de l’archéologie. Le point de départ de sa réflexion est que les français méconnaitraient l’histoire de leur pays, pour la période allant du néolithique au début du moyen-âge.

Pour illustrer son propos, il observe que Le Louvre, notre grand musée national, est consacré aux grandes civilisations de l’antiquité (Egypte, Mésopotamie, Perse, Grèce, Empire romain,…) alors que les antiquités nationales sont « reléguées » au musée de Saint-Germain-en-Laye, bien moins prestigieux et connu.

Jean-Paul Demoule explique notamment ce manque d’intérêt, par le fait que les français connaissent surtout leurs ancêtres les gaulois, au travers du récit qu’en a fait César, dans la Guerre des Gaules. Ce livre de propagande politique les présente comme des barbares et des vaincus. Il n’est pas facile pour les français que nous sommes de nous identifier à des « barbares » qui plus est des vaincus. Par ailleurs, jusqu’à récemment, cette méconnaissance était confortée par le fait que les techniques archéologiques connues, ne permettaient pas d’identifier les vestiges des habitations et des bâtiments gaulois, construits en bois et en terre. A partir des années 1980, l’utilisation de nouvelles techniques archéologiques et la mise en place de « l’archéologie préventive ou de sauvetage », lorsque des travaux d’aménagement menacent de détruire des vestiges, ont permis de découvrir de nombreux vestiges d’habitations gauloises et de réviser profondément, la perception qui prévalait auparavant sur cette civilisation.

Ces nouvelles pratiques ont montré qu’avant la conquête de la Gaule par César, ses habitants, vivaient dans de vastes exploitations, avaient déjà des échanges nombreux avec les romains et étaient réputés pour certains savoir-faire (le travail des métaux notamment). Ils étaient déjà largement romanisés, donc très éloignés de leur image de « barbare ».

Par ailleurs, ce livre va bien au-delà de sa thématique principale sur l’histoire de France, redécouverte grâce à l’archéologie, en retraçant de manière très vivante et abordable, les principales découvertes archéologiques dans le monde au travers des millénaires (néolithique, âge du bronze, du fer,…). Enfin, Jean-Paul Demoule est un promoteur et défenseur farouche de l’archéologie de sauvetage. Plus généralement, il n’hésite pas à exprimer, dans cet essai, ses opinions personnelles sur les sujets de société actuels, souvent avec humour.